Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/01/2016

Lire numéro 441

Le magazine LIRE de décembre 2015 - janvier 2016, nous offre le dernier édito de François Busnel. Un très beau texte écrit avec beaucoup de sincérité.

"Depuis toujours, mes lectures m'ont servi de gLIRE.jpguide. Elles m'ont appris, notamment, que nous sommes ce que nous faisons. Qu'il y a de la grandeur à créer de la cohérence entre nos actions et les options existentielles qui les sous-tendent. En matière de journalisme, mes convictions sont claires : je ne crois qu'à l'enthousiasme, à la curiosité et au dépassement de soi. Je ne fonctionne qu'à l'envie."

Ensuite, je m'attarde sur la rubrique "Sur une île déserte" car elle nous invite dans les lectures de voyage d'un auteur. Parfois, j'ai un coup de coeur pour l'écrivain, grâce aux livres qu'il propose...

Je retrouve avec plaisir, l'auteur Anne-Laure Bondoux, rencontrée en mars 2015 au salon du livre de Montluçon...trois questions c'est trop court.

Parmi les 20 meilleurs livres de l'année, je suis heureuse de constater que l'une de mes lectures en fait partie : Sophie Daull avec "Camille, mon envolée", un livre bouleversant !

Les extraits de livres proposés, je ne les lis pas car je veux découvrir par moi-même. Je l'ai fait une fois pour "La consolante" d'Anna Gavalda, j'ai couru le chercher à la bibliothèque et quelle déception ! Toutefois, je lis la présentation du prochain livre d'Edouard Louis "Histoire de la violence" et comme pour le premier, j'ai envie de le lire.

L'article "Quand le livre se met sur son 31...", j'ai eu envie de l'envoyer à une responsable de comité des fêtes d'une ville près de chez moi, qui refuse de prendre des auteurs pour le marché de Noël, car selon ses propos, "le livre n'est pas un cadeau !" En huit ans de participation à des marchés de Noël, c'est la première fois que l'on me refuse avec une telle excuse !

Je suis abonnée au magazine LIRE, et j'ai hâte de découvrir le prochain numéro. C'est une attente, chaque mois, dans ma boite aux lettres. Quand on vit à la campagne, loin de tout, il est bon de ne pas se sentir coupé du monde, loin de l'actualité du livre...

Fabienne

31/12/2015

Mon bilan 2015

L'année touche à sa fin et les différents rendez-vous littéraires de 2015 vont prendre place dans mon album de souvenirs d'auteure.

2015 était pour moi, l'année du changement de région, qui m'a permis de découvrir de nouveaux salons du livre avec des organisations différentes.

En ce qui concerne les ventes de livre, il y a une petite baisse car j'ai annulé trois participations pour cause de vente de livres d'occasion lors de ces salons dits du livre donc avec des auteurs et non des brocanteurs. Ce mélange des genres dessert l'auteur et je refuse de participer à ce type d'organisation...

Mes histoires de "Valou le clown a disparu ! " et de "Valentin petit clown" ont cartonnées, ainsi que mon polar "Je voulais sa peau...et celle des autres", mon livre le plus abouti. Certains livres comme "S'aimer encore ?" et "L'écriture est la vie" feront leur dernier tour de piste en 2016, car "trop vieux". Il va falloir que je dynamise les ventes de Tylane, en hausse par rapport à 2014, mais qui ne me donnent pas de satisfaction.

En ce qui concerne les salons du livre, j'ai participe à du bon et du mauvais, c'est comme cela que se forge l'expérience. J'ai le plaisir de retourner à Beauregard-Vendon (24 Avril 2016), au Chapiteau du Livre à Saint Cyr sur Loire (27-28 mai 2016) et d'autres rendez-vous se précisent pour 2016.

J'ai mal choisi mes marchés de Noël cette année, à part celui de Préveranges où je travaille très bien, je ne retournerai pas à Lavault Saint-Anne et Estivareilles. Je travaille mieux dans les petits villages éloignés des villes, la convivialité y est meilleure...il faut que je m'organise mieux pour l'année qui arrive.

2015 fut une belle année dans ma création littéraire, je suis fière de mon travail sur "Trois jours chez George Sand", j'ai composé avec mon coeur, avec passion... et je suis heureuse que ce onzième livre prenne son envol au printemps 2016.

2015 restera aussi une année très riche dans ma passion pour la lecture. J'ai lu une cinquantaine de livres que j'ai chroniqué ici et sur mon ancien blog : leslivresdefabie.canalblog.com...Lire est pour moi un rendez-vous quotidien, un instant plaisir avec des auteurs et leurs compositions.

J'ai été bouleversée par "Camille, mon envolée" de Sophie Daull, j'ai été gourmande avec "La meilleure d'entre nous" de Sarah Vaughan et rêveuse avec "Retour à Salem" d'Hélène Grimaud.

L'écriture et la lecture sont les moteurs, les passions de ma vie...je voyage grâce aux mots.

Je vous souhaite pour 2016 une merveilleuse année, que vos projets prennent vie, que vos rêves se réalisent...

foto livre 3.jpgFabienne

30/12/2015

Le Magazine des Livres...numéro 1 (EXTRAITS)

Eric-Emmanuel Schmitt : "...Ecrire, ce n'est pas offrir un divertissement, c'est servir à quelque chose. C'est rendre la vie meilleure en en donnant une perception plus précise. C'est rechercher la sagesse. La littérature nous aide à vivre. Elle donne le sens de l'Autre, en développant notre sens de l'empathie, de l'altruisme, et de notre envie de participer à une même aventure collective."

Nathalie Rheims : "...Notre langue est si riche. Vous ne pouvez pas imaginer comme je suis intransigeante avec moi-même à ce propos. Je ne laisse rien passer, jamais. J'ai beaucoup de difficulté à être satisfaite, donc je corrige, je réécris, sans cesse et toujours."

Joël Dicker : "Ce roman (nrdl : La vérité sur l'affaire Harry Québert) aura représenté un peu plus de deux années de travail. A mes yeux, plus qu'un livre, il s'agit d'un projet. Tout naît de l'envie d'écrire une véritable histoire ; l'envie d'emporter le lecteur, de l'arracher à son quotidien. Rendre au livre une grande qualité qui lui manque parfois : un moment de plaisir.

Un livre long, mais qui se lise vite parce qu'on ne veut pas s'en détacher. L'envie de tout lâcher pour lire. L'envie de terminer sa journée pour rentrer chez soi et lire. L'envie d'écrire pour les lecteurs exigeants comme pour les lecteurs hésitants.

L'envie d'écrire pour ceux qui n'ont pas le temps de lire et qui soudain le trouvent. L'envie de faire l'effort d'aller vers les lecteurs : l'envie de donner envie."

Extraits du "Magazine des Livres" numéro 1.