Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2015

Mon bilan 2015

L'année touche à sa fin et les différents rendez-vous littéraires de 2015 vont prendre place dans mon album de souvenirs d'auteure.

2015 était pour moi, l'année du changement de région, qui m'a permis de découvrir de nouveaux salons du livre avec des organisations différentes.

En ce qui concerne les ventes de livre, il y a une petite baisse car j'ai annulé trois participations pour cause de vente de livres d'occasion lors de ces salons dits du livre donc avec des auteurs et non des brocanteurs. Ce mélange des genres dessert l'auteur et je refuse de participer à ce type d'organisation...

Mes histoires de "Valou le clown a disparu ! " et de "Valentin petit clown" ont cartonnées, ainsi que mon polar "Je voulais sa peau...et celle des autres", mon livre le plus abouti. Certains livres comme "S'aimer encore ?" et "L'écriture est la vie" feront leur dernier tour de piste en 2016, car "trop vieux". Il va falloir que je dynamise les ventes de Tylane, en hausse par rapport à 2014, mais qui ne me donnent pas de satisfaction.

En ce qui concerne les salons du livre, j'ai participe à du bon et du mauvais, c'est comme cela que se forge l'expérience. J'ai le plaisir de retourner à Beauregard-Vendon (24 Avril 2016), au Chapiteau du Livre à Saint Cyr sur Loire (27-28 mai 2016) et d'autres rendez-vous se précisent pour 2016.

J'ai mal choisi mes marchés de Noël cette année, à part celui de Préveranges où je travaille très bien, je ne retournerai pas à Lavault Saint-Anne et Estivareilles. Je travaille mieux dans les petits villages éloignés des villes, la convivialité y est meilleure...il faut que je m'organise mieux pour l'année qui arrive.

2015 fut une belle année dans ma création littéraire, je suis fière de mon travail sur "Trois jours chez George Sand", j'ai composé avec mon coeur, avec passion... et je suis heureuse que ce onzième livre prenne son envol au printemps 2016.

2015 restera aussi une année très riche dans ma passion pour la lecture. J'ai lu une cinquantaine de livres que j'ai chroniqué ici et sur mon ancien blog : leslivresdefabie.canalblog.com...Lire est pour moi un rendez-vous quotidien, un instant plaisir avec des auteurs et leurs compositions.

J'ai été bouleversée par "Camille, mon envolée" de Sophie Daull, j'ai été gourmande avec "La meilleure d'entre nous" de Sarah Vaughan et rêveuse avec "Retour à Salem" d'Hélène Grimaud.

L'écriture et la lecture sont les moteurs, les passions de ma vie...je voyage grâce aux mots.

Je vous souhaite pour 2016 une merveilleuse année, que vos projets prennent vie, que vos rêves se réalisent...

foto livre 3.jpgFabienne

30/12/2015

Le Magazine des Livres...numéro 1 (EXTRAITS)

Eric-Emmanuel Schmitt : "...Ecrire, ce n'est pas offrir un divertissement, c'est servir à quelque chose. C'est rendre la vie meilleure en en donnant une perception plus précise. C'est rechercher la sagesse. La littérature nous aide à vivre. Elle donne le sens de l'Autre, en développant notre sens de l'empathie, de l'altruisme, et de notre envie de participer à une même aventure collective."

Nathalie Rheims : "...Notre langue est si riche. Vous ne pouvez pas imaginer comme je suis intransigeante avec moi-même à ce propos. Je ne laisse rien passer, jamais. J'ai beaucoup de difficulté à être satisfaite, donc je corrige, je réécris, sans cesse et toujours."

Joël Dicker : "Ce roman (nrdl : La vérité sur l'affaire Harry Québert) aura représenté un peu plus de deux années de travail. A mes yeux, plus qu'un livre, il s'agit d'un projet. Tout naît de l'envie d'écrire une véritable histoire ; l'envie d'emporter le lecteur, de l'arracher à son quotidien. Rendre au livre une grande qualité qui lui manque parfois : un moment de plaisir.

Un livre long, mais qui se lise vite parce qu'on ne veut pas s'en détacher. L'envie de tout lâcher pour lire. L'envie de terminer sa journée pour rentrer chez soi et lire. L'envie d'écrire pour les lecteurs exigeants comme pour les lecteurs hésitants.

L'envie d'écrire pour ceux qui n'ont pas le temps de lire et qui soudain le trouvent. L'envie de faire l'effort d'aller vers les lecteurs : l'envie de donner envie."

Extraits du "Magazine des Livres" numéro 1.

Le Magazine des Livres...numéro 1

Je ne pouvais pas passer à côté de la publication de ce premier numéro. "Le Magazine des Livres" avec Eric-Emmanuel Schmitt en couverture. Il m'a fallu parcourir 45 kilomètres (aller) pour le trouver...

Ce qui est rare avec les magazines littéraires, c'est qu'un auteur contemporain fasse la une et cela est très appréciable...

J'ai beaucoup aimé les entretiens d'Eric-Emmanuel Schmitt, Nathalie Rheims et Gonzague Saint Bris. Ils sont de qualité, ne reprennent pas forcément les questions maintes fois posées par d'autres médias. L'amoureuse des mots s'est même surprise à stabyloter certains passages qui m'ont touché.

Le dossier sur les prix littéraires est intéressant, même si j'aurai aimée avoir le ressenti des auteurs primés (que leur a apporté le prix) et des lecteurs (le prix est-il vraiment mérité ? ).

J'ai lu avec attention l'enquête sur "le renouveau du livre philosophique" et l"histoire de la maison d'édition Gallimard.

L'article qui m'a fait grincer les dents est celui concernant l'édition à compte d'auteur et les quelques lignes sur l'auto-édition. L'auteur de l'article, comme un certain nombre de personnes, dénigre l'auto-édition, et aucun auteur auto-édité n'a été interrogé..."Le premier intérêt c'est celui d'être certain d'être publié, en espérant avoir la chance d'être ensuite repérer par une vraie maison d'édition, mais autant le dire, c'est extrêmement rare. L'autre intérêt de l'auteur, c'est de garder le contrôle sur son manuscrit ainsi que l'essentiel des bénéfices réalisés sur les ventes. S'il y en a !"

Je tenais à répondre que le choix de l'auto-édition est avant tout la liberté pour celui choisit ce système de publication. On ne cherche pas le "paraître" mais une vraie relation de proximité entre l'auteur et le lecteur. L' auto-édition permet d'être en accord avec soi-même, et nous avons chacun des partenaires qui permettent de proposer des livres de qualité, tant par le contenu que par le contenant. Nous connaissons les règles et nous les respectons. Je préfère l'auto-édition à un compte d'auteur qui fait miroiter des merveilles à ceux qui veulent voir leurs livres publiés, mais combien d'auteurs se plaignent de ce procédé. Il y a du bon et du mauvais partout !

Le sujet sur "la grande mode des blogs littéraires" montre bien le pouvoir des passionnées (és) de lecture. Pour avoir mon propre blog où je parle de mes passions pour la lecture et l'écriture, j'adhère à ce mode d'expression et de partage dans la mesure où chaque note est respectueuse. Je corresponds au portrait de la blogueuse littéraire et je suis contente de lire un paragraphe sur Mademoiselle Cordélia, écrivain et lectrice, que je suis en étant abonnée à sa newsletter.

Ce premier numéro de ce "magazine des livres" est prometteur, il me laisse croire à d'agréables moments de lecture. J'attends le 19 Janvier 2016 avec impatience afin de découvrir le deuxième numéro.

FabienneMAGAZINE LIVRE.jpg