Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/01/2016

Lire numéro 441

Le magazine LIRE de décembre 2015 - janvier 2016, nous offre le dernier édito de François Busnel. Un très beau texte écrit avec beaucoup de sincérité.

"Depuis toujours, mes lectures m'ont servi de gLIRE.jpguide. Elles m'ont appris, notamment, que nous sommes ce que nous faisons. Qu'il y a de la grandeur à créer de la cohérence entre nos actions et les options existentielles qui les sous-tendent. En matière de journalisme, mes convictions sont claires : je ne crois qu'à l'enthousiasme, à la curiosité et au dépassement de soi. Je ne fonctionne qu'à l'envie."

Ensuite, je m'attarde sur la rubrique "Sur une île déserte" car elle nous invite dans les lectures de voyage d'un auteur. Parfois, j'ai un coup de coeur pour l'écrivain, grâce aux livres qu'il propose...

Je retrouve avec plaisir, l'auteur Anne-Laure Bondoux, rencontrée en mars 2015 au salon du livre de Montluçon...trois questions c'est trop court.

Parmi les 20 meilleurs livres de l'année, je suis heureuse de constater que l'une de mes lectures en fait partie : Sophie Daull avec "Camille, mon envolée", un livre bouleversant !

Les extraits de livres proposés, je ne les lis pas car je veux découvrir par moi-même. Je l'ai fait une fois pour "La consolante" d'Anna Gavalda, j'ai couru le chercher à la bibliothèque et quelle déception ! Toutefois, je lis la présentation du prochain livre d'Edouard Louis "Histoire de la violence" et comme pour le premier, j'ai envie de le lire.

L'article "Quand le livre se met sur son 31...", j'ai eu envie de l'envoyer à une responsable de comité des fêtes d'une ville près de chez moi, qui refuse de prendre des auteurs pour le marché de Noël, car selon ses propos, "le livre n'est pas un cadeau !" En huit ans de participation à des marchés de Noël, c'est la première fois que l'on me refuse avec une telle excuse !

Je suis abonnée au magazine LIRE, et j'ai hâte de découvrir le prochain numéro. C'est une attente, chaque mois, dans ma boite aux lettres. Quand on vit à la campagne, loin de tout, il est bon de ne pas se sentir coupé du monde, loin de l'actualité du livre...

Fabienne

Les commentaires sont fermés.