Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2016

Deborah Copaken Kogan "Le livre d'or"

Extrait 4eme de couverture : "Vingt ans après avoir partagé un appartement à Harvard, quatre amies sont conviées à la réunion des anciens élèves. Ce week-end teinté de nostalgie les invite à réfléchir sur leur vie. Entre leurs espoirs d'alors et les réalités d'aujourd'hui, leur existence a pris un tour inattendu. Cette réunion est aussi l'occasion pour elles de revoir leurs anciens camarades de promotion, qu'elles n'ont jamais vraiment perdus de vue. En effet, tous les cinq ans, les anciens diplômés de Harvard doivent remplir le livre d'or dans lequel chacun est tenu d'écrire un court essai sur sa vie, sa famille et ses projets. Mais, entre l'image que l'on veut montrer au monde et la vérité, il y a parfois une différence..."

Nombre de pages lues : 504 pages

Mon avis : Une histoire bien conçue, autour de la rédaction d'un livre d'or et les retrouvailles réelles lors d'un week-end. Comme le dit une célèbre expression "il y a de l'eau qui a coulé sous les ponts", car les rêves d'étudiants n'ont pas pris la tournure voulue, les espoirs déçus se cachent derrière les apparences afin de ne pas montrer les échecs. Même ceux qui ont réussi et vivent une vie de famille comblée, ils ont une fêlure cachée qui attend d'exploser.

La lecture de ce roman doit être attentive afin de ne pas se perdre dans les personnages attachants, qui ont chacun quelque chose qui nous touche car cela correspond aussi à un chapitre de notre vie.

Ce roman oscille entre la drôlerie et la tristesse. La scène du dernier jogging du mari de Mia, qui succombe à un arrêt cardiaque est oppressante de réalisme, on sait qu'il va s'écrouler mais on arrive pas à le retenir...

Les lectrices se reconnaitront dans le portrait de ces femmes qui vont apprendre que l'argent, la réussite clinquante ne sont pas un gage de bonheur. L'argent, la grosse maison ne font pas tout.

Ce week-end de retrouvailles qui se veut festif joue plus dans l'émotionnel, la quête de vérité et de bons choix dans la vie. Chaque personnage se retrouve face au miroir de sa vie passée, de sa vie présente et de sa vie future.

Deborah Copaken Kogan "Le livre d'or". Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Corinne Daniellot. Editions Cherche Midi, 2015.

FabienneLIVRE D'OR.jpg

Les commentaires sont fermés.